AU FIL DES MOTS…

350000001206 11,6 12000000 Tue, 06 Dec 2011 09:43:35 +010024,2010

ESPERANCE.

Classé dans : Uncategorized — yacov charbit @

Ma  grand mere Hanna ne s’est jamais rendue en Israel. Pourtant elle en révait…

Elle avait peur de prendre l’avion, souvenir traumatisant d’un vol trés agité entre Oran et Marseille. Depuis, elle avait la phobie des transports aériens. Aussi m’invitait elle à l’accompagner le moment venu et ensemble nous volerions vers Israel. Hélas ma grand mére est partie trop tot. Elle a rejoind son Créateur et je n’ai pas pu exercé le role qu’elle m’avait  dévolu.Je ne la verrai donc pas fouler de ses pieds le tarmac de l’aéroport Ben Gourion et cela me rend triste jusqu’a aujourd’hui.

RAPPELS.

A l’instant ou j’écris ces mots me revient en mémoire une scène que je ne peux situer dans le temps mais qui est restée gravé au plus secret de mon coeur. Mémé avait ouvert un des tiroirs de son armoire pour en retirer un petit sac de velours, Ce sac contenait de la terre d’Israel qu’elle tenait à conserver là, et qui un jour lointain serait deposé à ses cotés dans sa tombe. Je me souviens à l’évocation de ce jour funeste, j’avais avec peine reprimé un long sanglot. Dans  le mème tiroir voisinait un autre objet qu’elle chérissait par dessus tout. Il s’agissait  du foulard de sa défunte mère Kamrha. Ce voile de tissus avait resisté au départ forcé d’Algerie, traversé la Mediterannée et les années. Je voyais ma grand mère et j’étais alors un enfant le porter comme un remède, une antidote aux jours sombres et tristes. < Ce la me fait du bien, tu sait mon petit fils > me confiait elle et elle continuait à vaquer à ses occupations en silence.

Hatikva

Ultimes attachements à ce qui constituait, je pense pour nos ainés,  les derniers repères d’une famille juive malmenée par son dernier exil et poursuivie par une assimilation   galopante. Et pourtant…le foulard  de Kamrha, image tellement belle de pieté familiale. Quant au petit sac de terre qui accompagne ma grand mère dans son voyage vers l’eternité. Un aglomérat d’argile, de grains de  sable et de poussière, porteur d’une espérance relayée de génèration en génèration depuis la destruction du Second Temple. Depuis plus de 60 ans le rève d’opposer un démenti à cette sentence de l’histoire s’est fait realité, a bouleversé les pronostics les plus pessimistes et a pour Nom Etat d’Israel.

CERTITUDE.

à l’heure de la venue du Messie et du rassemblement de tous les exilés, nos disparus aussi seront parmi nous dans la Jerusalem Retrouvée comme n’ont cessé de le clamer tous nos prophètes. J’en suis convaincu.

Yacov Charbit ( sur l’autre Rive )

4 kislev 5772

4 decembre 2011




generiert in 0.101 Seconds. | Powered by Blogvie.com



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 78 articles | blog Gratuit | Abus?